Le Formaldéhyde et les COV
(Composés Organiques Volatiles)

Le formaldéhyde est un COV utilisé par l’industrie sous plusieurs formes comme l’urée formaldéhyde ou de phénol-formaldéhyde (colle industrielle). Il se retrouvera pour ainsi dire dans à peu près tous les matériaux de construction d’une nouvelle maison :

«Selon les résultats des études cliniques réalisées sur des humains et des expériences sur des animaux, les principaux effets de l’exposition aigue au formaldéhyde sont l’irritation des muqueuses des voies respiratoires supérieures et des yeux.» D’autres études ont démontré que le formaldéhyde pouvait, tout dépendamment des concentrations et des expositions : favoriser le développement des allergies, démontrer une prévalence de la bronchite et de l’asthme, diminuer le débit expiratoire maximal (DEM), être associés à l’hospitalisation pour l’asthme chez les enfants âgés de 6 mois à 3 ans, etc…

«À la fin des années 1990, le formaldéhyde a fait l’objet d’une évaluation en vertu de la loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE 1999). Il a été déterminé que le formaldéhyde est un irritant sensoriel et un agent cancérigène ; mais que le risque de cancer découlant de l’exposition de la population canadienne aux formaldéhydes a été jugé «extrêmement faible», et la principale préoccupation était que «dans certains locaux, les concentrations peuvent être proches de celles associées à l’irritation des yeux et des voies respiratoires chez les humains.» (Environnement Canada, Santé Canada 2001). Aussi, le formaldéhyde a-t-il été déclaré «toxique», car il «pénètre dans l’environnement canadien en une quantité ou une concentration (…) de nature à mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie et constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine».

Comme vous pouvez le constater, le formaldéhyde et les COV sont présents dans de nombreux produits retrouvés à l’intérieur de nos maisons. Il ya plusieurs méthodes pour minimiser sa concentration dans votre habitation :

Si vous doutez ou vous voulez vous assurer que la quantité d’air suit les lignes directrices stipulées par Santé Canada, vous pouvez demander un test de la qualité d’air à cet effet. Lors de travaux, si vous pensez être ou êtes exposé au formaldéhyde, protégez-vous avec un équipement de protection respiratoire approprié.



LES VALEURS GUIDES POUR LE FORMALDEHYDE DANS L’AIR INTÉRIEUR RÉSIDENTIEL SONT :

123 um/m3 ou 100 ppb pour une heure ayant pour effet l’irritation des yeux et autres effets.

50 um/m3 ou 40 ppb pour 8 heures ayant pour effet des symptômes respiratoires chez les enfants.


RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL (RSST)

Consultez REPTOX


Le texte suivant est en partie tiré du feuillet de «Proposition de valeurs-guides pour le formaldéhyde dans l’air intérieur résidentiel, réalisé par Santé Canada, août 2005».





Retourner au début de l'article