Le radon

Le radon est un gaz radioactif, incolore, inodore et insipide. Il provient de la désintégration naturelle de l’uranium dans le sol, dans les couches rocheuses et dans l’eau. Ce gaz se retrouve presque partout à l’extérieur de nos maisons de façon naturelle et se dilue dans l’atmosphère, mais dans nos maisons, il risque de s’y accumuler et de causer des problèmes de santé à long terme. Lorsqu’il est présent dans l’air que nous respirons, le radon accompagné de ses particules radioactives peut parvenir aux poumons. Là, il continue à se décomposer émettant un rayonnement qui endommage ou détruit les cellules pulmonaires. Ces cellules endommagées pourront à leur tour déclencher la formation d’un cancer après plusieurs années, suite à l’exposition. Le risque de développer un cancer dépend de la concentration de radon que vous respirez et de la durée de l’exposition. Des études ont démontré que le risque de cancer est présent à des niveaux aussi bas que 200 Bq/m3 (unité de mesure d’activité nucléaire: Becquerels par mètre cube). Le radon serait responsable de 10% des cancers du poumon chez les canadiens. La concentration moyenne du radon à l’extérieur est de 10 Bq/m3. Les teneurs à l’intérieur varient habituellement entre 30 et 100 Bq/m3. Dans certaines régions, les concentrations dépassent facilement 200 Bq/m3. Des teneurs de 3000 Bq/m3 ont été reportées. Heureusement, il est possible aujourd’hui d’abaisser les teneurs à 75 Bq/m3 ou moins à l’aide de techniques spécialisées. Il existe plusieurs méthodes pour échantillonner la concentration du radon dans votre maison. Certaines techniques vous donnent des résultats rapides, mais moins fiables. Contactez votre inspecteur en qualité d’air pour plus de détails à propos de ce test.

Le radon pénètre par plusieurs endroits et souvent impossibles à déceler. En voici quelques-uns :

Ligne directrice du Canada sur le radon (non complète, voir document téléchargeable):

Certains entrepreneurs se spécialisent dans ce genre de travaux pour amoindrir la concentration de radon dans votre maison. Le coût dépend de chaque technique utilisée : Système de dépressurisation active, de 1500$ à 3000$. Travaux d’obturation des fissures et joints, 2000$ ou plus. Installation d’un ventilateur récupérateur de chaleur, 1500$ à 2500$. Installation d’une membrane de polyéthylène hermétique sur le sol du vide sanitaire avec conduit d’aération. Pour maximiser vos chances de trouver un entrepreneur de qualité, demandez à ce qu’il soit certifié (NRSB) National Radon Safety Board. Consultez la liste de ces experts sur ce site mentionné.


Le texte suivant est en partie tiré de: Guide à l’usage des propriétaires canadiens, réalisé par la SCHL.





Retourner au début de l'article