La vermiculite

Votre maison contient peut-être un isolant fait de petites granules beiges comme on en retrouve dans les pots de fleurs. Cet isolant, jadis utilisé pour l’isolation, s’appelle vermiculite. Si elle est présente dans votre maison, vous la retrouverez plus spécifiquement dans votre grenier et/ou dans vos murs et/ou sous votre sous-plancher.

La vermiculite est un minerai qui PEUT contenir de l’amiante et c’est cette amiante qui pose un risque pour la santé. Il est donc important de comprendre que ce ne sont pas toutes les vermiculites qui contiennent de l’amiante. « Le minerai qui suscite beaucoup d'inquiétude est celui extrait de la mine Libby au Montana durant les années 1920 à 1990 et qui se vendait sous la marque Zonolite® AtticInsulation et, peut-être, sous d'autres marques, au Canada à l'époque. La vermiculite provenant de cette mine peut contenir de l'amiante amphibolique. Les produits de vermiculite de la mine de Libby sont très peu utilisés depuis le milieu des années 1980 et ne sont plus disponibles au Canada depuis une dizaine d'années. La vermiculite produite avant 1990 ne contient pas forcément de l'amiante amphibolique. Cependant, jusqu'à preuve du contraire, il est raisonnable de supposer que si votre immeuble est isolé avec un vieux produit de vermiculite, il peut contenir de l'amiante amphibolique. » C’est pour cette raison qu’il est important de la faire analyser le contenu de votre vermiculite.

« Bien que le pourcentage global d’amiante amphibolique dans l’ensemble de la vermiculite soit minime, le pourcentage dans l’air peut augmenter si le matériau est déplacé » (visite au grenier, rénovations, démolitions etc.). « L’amiante est sans danger, sauf si l’air que vous respirez contient des fibres de ce matériaux. Si les fibres d'amiante sont intégrées ou scellées dans un produit tel qu'un revêtement mural ou un recouvrement de plancher, il n'y a pas de risque important pour la santé. » À moins que le matériel ne s’échappe de ses composantes pour une raison ou une autre.

« Les effets de l'amiante dépendent : de la concentration des fibres dans l'air; de la durée d'exposition; de la fréquence des expositions; de la taille des fibres d'amiante inhalées; et du moment où remonte la première exposition. Si on les respire en grande quantité, les fibres d'amiante peuvent causer l'amiantose (formation dans les poumons de tissu cicatriciel qui gêne la respiration), le mésothéliome (une forme rare de cancer de la paroi thoracique ou de la cavité abdominale) et le cancer du poumon. Le lien entre l'exposition à l'amiante et d'autres types de cancers n'est pas clair. Les maladies de l'amiante résultent généralement d'une exposition fréquente et prolongée. Il faut beaucoup de temps, parfois des décennies, avant qu'une maladie de l'amiante se manifeste. »

N’enlevez pas vous-même la vermiculite contenant de l’amiante, contactez un spécialiste. Même si le bureau d’éthique commercial (BEC) ne vous garantie pas le service de l’entrepreneur, demandez lui de vous référer un bon candidat. Vous pouvez aussi vérifier le statut de cette compagnie auprès de « l’office de la protection du consommateur » et la « Régie du bâtiment du Québec ». Assurez-vous que les gens qui travailleront dans votre propriété ont tous leur carte de compétence pour travailler avec l’amiante, exigez de les voir. Sachez que ces travaux sont très onéreux, demandez donc plusieurs soumissions et plans de travail. Suite à l’enlèvement de la vermiculite il faut réaliser un test d’air pour s’assurer que les travaux ont été effectués correctement et que la teneur en air est conforme aux limites fixées par santé Canada.

« Voici quelques précautions à prendre si votre grenier contient de la vermiculite :


Le texte suivant est en partie tiré du feuillet de septembre 2009 de Santé Canada.





Retourner au début de l'article