Mérule pleureuse

Contactez-nous

Mérule pleureuse


Votre maison est fort probablement votre bien le plus cher. Plusieurs forces de la nature peuvent endommager grandement votre propriété! Le feu, les inondations, les tornades, et la Mérule pleureuse représente un danger pour les bâtiments! La Mérule pleureuse, c’est un champignon pas comme les autres, qui peut décomposer rapidement le bois de votre maison. Une fois le champignon identifié, il est parfois trop tard et vous pourriez avoir à démolir une partie de votre propriété.


Signalée pour la première fois en 1947, la mérule pleureuse fait aujourd’hui beaucoup parler d’elle. Pratiquement non signalé par les médias avant 2010 au Québec, la Mérule fait plus de 150 fois la manchette jusqu’en 2018. Selon le recensement fait en 2018 par l’l’Association Mérule pleureuse Québec, des centaines de maison affectées par la mérule pleureuse auraient été identifiées et deux pétitions furent signées depuis 2016 afin de demander une aide financière pour les gens aux prises avec la mérule pleureuse.


Le 5 octobre 2018, le gouvernement a mis en place le programme d’intervention résidentielle – Mérule pleureuse. Ce programme géré par la Société québécoise d’habitation (SQH), a pour objectif de soutenir financièrement les propriétaires occupants ayant une résidence contaminée par la mérule pleureuse. Cette aide financière permettra de décontaminer, de réhabiliter et d’aider à reconstruire les maisons contaminées. Cependant, pour être éligible à ce programme, il faut répondre à certains critères et suivre méticuleusement les étapes de la procédure demandée.


Afin d’être éligible à ce programme, l’évaluation et l’échantillonnage du champignon doit être réalisé par un spécialiste en analyse environnementale (ex. : des microbiologistes ou tout autre spécialiste reconnu. Ce spécialiste doit obligatoirement faire faire l’identification du champignon par le laboratoire du CEAEQ. Le spécialiste environnemental devra rédiger un rapport qui confirme la présence de mérule, définit les zones contaminées en plus de dresser une liste des matériaux à traiter, à éliminer, à décontaminer ou à nettoyer.


Ce programme peut offrir jusqu’à 100 000 $ pour la démolition et reconstruction d’un bâtiment admissible qui est lourdement affecté ou bien jusqu’à 75 000 $ dans d’autres cas de restauration spécialisée admissible. Le remboursement des frais admissibles inclue entre autres les frais du spécialiste environnementale pour l’identification et rédaction du rapport d’expertise, les honoraires des architectes ou ingénieurs pour la préparation des plans et devis exigés par une loi ou une règlementation, la surveillance et l’attestation de conformité des travaux admissibles au programme, la décontamination par un entrepreneur spécialisé, certains frais de nettoyage, certains frais de transport des meubles, et certains frais d’hébergement. Noter que la démolition complète est une mesure extrême envisagée uniquement lorsque la structure est lourdement affectée et que le spécialiste recommande cette option. Voir plus d’informations.


Bien qu’il existe plus de 5 espèces de mérules dans le monde, celle à retenir est la mérule pleureuse (du nom latin : Serpula Lacrymans). Son nom commun de mérule pleureuse lui vient du fait que dans un milieu humide des gouttelettes se formeront sur ces extrémités qui ressembleront à des larmes


La Mérule pleureuse (Serpula Lacrymans) est un champignon qui s’attaque et dégradent les structures de bois, particulièrement le bois plus mou des résineux, tel que l’épinette qui est utilisé largement dans les constructions du Québec. Les particularités physiologiques de la mérule pleureuse la rendent cependant beaucoup plus dangereuse pour les bâtiments que les autres champignons. La mérule pleureuse possède des « cordons épais » appelés rhizomorphes qui peuvent s’étendre sur plusieurs mètres de leurs points d’origine. Ces rhizomorphes peuvent transporter l’eau nécessaire à la digestion des matériaux ligneux qui sont sains et secs. Voilà pourquoi on l’appelle le cancer des maisons. Peu de chose arrêtera ce champignon si il a « les pieds » dans l’eau.


Champignon mérule pleureuse

Le cancer de l’habitation aime bien les espace confiné, sombre et peu aéré, mais on peut le retrouver à d’autres endroits. Son mycélium (réseau racinaire) se développera si plusieurs éléments sont présents : une assise dans un milieu humide, un taux d’humidité entre 20 et 40%; et une température optimale entre 20 et 26°C. La mérule peut se développer à une vitesse impressionnante de 4 à 80 mm par jour et sur de longue distance importante (plus 9 mètres dans certains cas rapportés!) . Comme pour les autres champignons qui s’attaquent au bâtiment, le premier indice visuel est le développement du mycélium sous la forme d’une ouate blanchâtre. Sans conditions optimales, le champignon peut demeurer en dormance pendant de nombreuses années. À maturité, et à des endroits la mérule pleureuse produira des sporophores (des zones orangées pouvant parfois ressembler à des crêpes) qui généreront des millions de graines microscopiques (appelés spores) pouvant être propagées dans l’air et qui pourront demeurer latentes pendant plusieurs années en attente des conditions propices à leur développement.


Comme bien d’autres champignons lignivore, la mérule pleureuse dégradera le bois et cause de la pourriture brune. Ce type de pourriture, également appelé pourriture sèche, peut laisser la présence de craquage cubique (particulièrement en morceaux de 5 à 7 centimètres), ce qui fait parfois penser à du bois brulé. Heureusement, une maison bien construite où il n’y a pas de source d’humidité indésirable n’a pas grand-chose à craindre de la mérule pleureuse.


Il n’existe aucune preuve que S. lacrymans soit un champignon pathogène ou infectieux pour l’humain. En effet, même si des gens ressentent des symptômes dans les maisons affectées par ce champignon, il est fort possible que cela soit aussi dû en partie à la présence de moisissures allergènes, pathogènes ou toxigènes aussi présentes dans ces bâtiments affectés par de l’humidité excessive. Une analyse de la qualité de l’air permet généralement d’identifier les autres contaminants pouvant être respirés par les occupants.


Ce champignon qui est appelé le cancer de l’habitation est craint par plusieurs spécialistes du bâtiment. Les villes comme Québec et Montréal possèdent un parc immobilier incluant une proportion élevée de bâtiment comportant des vides sanitaires en piteux états et pouvant représenter une cible idéale pour la mérule pleureuse. Avec la conscientisation de la population, plusieurs cas de bâtiment affectés par la mérule feront surface et nos grandes métropoles pourraient faire face à un défi de taille. En Europe, c’est une douzaine de pays qui font face annuellement au dommage causé par la mérule pleureuse. Ces dégâts sont chiffrés en millions de dollars. La France aurait donc riposté en incluant dans son code du bâtiment des mesures adaptées à la lutte préventive contre la mérule pleureuse. Est-ce que le Québec emboitera le pas?


Afin de définir si la mérule pleureuse affecte votre maison, il est recommandé de procéder à l’inspection de votre propriété, et particulièrement les lieux sombres et humides comme les vide sanitaire. Vous devez essayer de repérer les rhizomorphes (réseau racinaire blancs ouateux), les sporophores (fructifications en formes de crêpes brunes) en plus des zones de bois détérioré (pourriture cubique). Le point d’émergence de Serpula lacrymas est souvent un vide sanitaire ou une partie de bois en contact avec un sol humide. En utilisant un microscope, un microbiologiste averti pourrait aussi déterminer si le système hyphal (racine) de l’échantillon prélevé ou les spores (graines) recueillies sur une lame de prélèvement pourraient être le Serpula lacrymans. Si tel est le cas, il est recommandé de réaliser une analyse génétique PCR, car les résultats de cette analyse sont très fiables. Le laboratoire Verdict offre des services d’analyse pour les spores de S. Lacrymans. Toutefois, il est recommandé de faire faire l’analyse PCR par le laboratoire du CEAEQ (gouvernementale), qui est le seul laboratoire reconnu pour le programme d’aide financière de la Société d’Habitation du Québec.


Image de la mérule pleureuse

Si vous avez des doutes quant à la présence de la mérule pleureuse (Serpula lacrymans) dans votre maison, les microbiologistes et les Chargés de projet en évaluation de la contamination fongique de chez Habitair peuvent vous offrir une visite et un rapport d’expertise permettant de:

  • Confirmer la présence de mérule
  • Délimiter la zone contaminée
  • Faire la liste des matériaux à éliminer, décontaminer ou nettoyer.
  • Définir les techniques de décontamination à appliquer.

Spécialistes en analyse environnementale

Notre équipe de professionnels à déjà aider des propriétaires pouvant bénéficier du programme d’aide financière de la SQH. Notre réputation est bien établie et nous pourrons vous accompagner jusqu’à la fin des travaux si nécessaires. La majorité de nos employés sont formés au niveau universitaire en microbiologie et combinent expérience et savoir-faire. Avec plus de 9 années d’expérience et ses milliers d’expertises, Habitair saura comment vous accompagner dans cette épreuve.

En plus d’une inspection minutieuse et de la vérification de l’humidité contenu dans les matériaux, nos expertises peuvent inclurent des tests de la qualité de l’air. Contrairement à plusieurs experts qui utilisent uniquement des trappes à spores, nous pouvons utiliser une autre méthode en parallèles pour identifier les moisissures viables. Les concentrations de moisissures dans l’air de la maison permettra d’avoir uneidée plus objective de l’impact qu’ont les matériaux contaminés sur la qualité de l’air respiré par les occupants. Les certificats finaux pour les analyses du laboratoire certifié Verdict sont disponibles dans les 10 jours ouvrables, et ce laboratoire est accrédité par le Ministère de l‘Environnement du Développement Durable Et de la Lutte contre les Changements Climatiques (MDDELCC).


Sensibilisation :

De plus en plus de spécialistes immobiliers sont renseignés à propos des dommages et des couts associés à la mérule pleureuse. L’OACIQ (L’organisme d’autoréglementation du courtage immobilier au Québec) dicte à ses membres les devoirs qu’ils ont lors d’une transaction immobilière en présence de Mérule pleureuse.

Il reste cependant beaucoup de sensibilisation à faire. Certains inspecteurs en bâtiment se limitent trop souvent à des inspections partielles des vides sanitaires. Souvent, parce que les vides sanitaires sont parfois jugés trop étroits ou dangereux, certains inspecteurs préfèrent les exclurent de l’inspection préachat. Avant une inspection préachat, il serait donc préférable de demander à l’inspecteur convoité s’il réalise une visite complète du vide sanitaire afin d’y observer les signes de présence de mérule pleureuse. Vous pourriez ainsi éviter les mauvaises surprises.

Pour tout autre renseignement supplémentaire sur le Programme d’intervention résidentielle – mérule pleureuse, communiquer avec le Centre des relations avec la clientèle (CRC) de la SHQ en composant le numéro sans frais 1 800 463-4315, ou en lui transmettant un courriel à l'adresse infoshq@shq.gouv.qc.ca.

Cette page Web ne constitue qu’un résumé du programme; d’autres conditions s’appliquent.

Pour une expertise fongique ou si vous avez des doutes, contactez-nous et il nous fera plaisir de vous aider dans vos démarches.

Demandez une soumission